Liu Xia, une contestation silencieuse

Une proposition de Guy Sorman et Luc Debraine
Photographe et poète, Liu Xia est assignée à résidence à Pékin. Sa seule faute est d’être l’épouse du prix Nobel pour la paix 2010 Liu Xiaobo, emprisonné depuis 2009. Liu Xia a photographié des poupées disgracieuses, mises en scène avec des moyens rudimentaires. Ses images évoquent l’oppression, la torture, la censure, mais aussi la résistance, la révolte et le pouvoir de la littérature. Confiée à l’intellectuel français Guy Sorman, collaborateur de L’Hebdo, sa série de photos silencieuses sort aujourd’hui de la clandestinité.