Ecran 1 / Grand Ecran

Dès 21h45
Environ 1h, projeté en boucle à l’exception des performances présentées une seule fois
Plan
Retour aux projections


Fondation HCB, Paris

Fondation HCB, Paris

Grand Prix international

Henri Cartier-Bresson 2013

La Nuit des images dévoile au public suisse le nom du lauréat 2013 du Prix Henri Cartier-Bresson. Décerné tous les deux ans par la Fondation Henri Cartier-Bresson, le Prix HCB est une aide à la création de 35'000 euros qui permet à un photographe de réaliser un projet. Dix-huit mois après l’annonce du lauréat, qui a lieu le 25 juin 2013, une exposition accompagnée d’un catalogue est présentée à la Fondation HCB à Paris.

Le Prix HCB est rendu possible grâce au concours de la Fondation d’entreprise Hermès.

→ www.henricartierbresson.org


Anouk Aimée, La Fleur de l’âge © Emile Savitry, courtesy Sophie Malexis

Anouk Aimée, La Fleur de l’âge © Emile Savitry, courtesy Sophie Malexis

La Fleur de l’âge

Lecture d’Anouk Aimée
Texte de Jacques Prévert, photographies d’Emile Savitry
Une proposition de Sophie Malexis et Sam Stourdzé

 Récit photographique d’Emile Savitry sur le film maudit de Marcel Carné d’après un scénario de Jacques Prévert. Emile Savitry, peintre devenu photographe dans les années 1930, est à Belle-Ile-en-Mer en 1947 sur le tournage de La Fleur de l’âge, un film réalisé par Marcel Carné d’après un scénario de Jacques Prévert.
Cette aventure poétique et chaotique, interrompue au bout de trois mois, prend vie sous l’objectif du photographe qui révèle la force et la beauté des personnages et dévoile les péripéties du tournage. Sur fond de révolte du pénitencier de Belle-Ile, deux histoires d’amours contrariées voient le jour, incarnées par les jeunes Anouk Aimée et Claude Romain, l’indomptable Arletty et le rebelle Serge Reggiani. Mais les difficultés climatiques, les tensions relationnelles et financières auront raison de ce projet, né sous une mauvaise étoile. Ces images, pour beaucoup inédites, demeurent aujourd’hui le seul témoignage visuel de ce film maudit, les bobines ayant mystérieusement disparu. La lecture exceptionnelle d’Anouk Aimée associée à la projection des images d’Emile Savitry fait renaître le temps d’une soirée le film à jamais perdu de Carné et Prévert.  

→ Le livre Emile Savitry, un récit photographique avec les textes de Carole Aurouet et Sophie Malexis est disponible sur le stand de la librairie du musée à On Print


© René Burri / Magnum Photos, courtesy Musée de l’Elysée

© René Burri / Magnum Photos, courtesy Musée de l’Elysée

René Burri

Une proposition de Sam Stourdzé

L’un des plus grands photographes est Suisse. Il s’appelle René Burri. La Nuit des images lui rend hommage en partant à la découverte de ses photographies en couleurs. L’occasion de fêter, en sa présence, ses 80 printemps et de célébrer l’arrivée de son fonds photographique à Lausanne.


© Cédric Cassimo

© Cédric Cassimo

Insaisis'sables

une performance de Cédric Cassimo

L’artiste visuel Cédric Cassimo présente un voyage dans le monde des icônes photographiques du XXe siècle à travers la forme d’art fascinante de l’animation de sable live. Une poignée de sable sur une table lumineuse fait naître des images célèbres dans un ballet de transformations poétiques… Un hommage à ces instants éphémères de la vie qui sont entrés dans l’histoire.

→ www.cassimo.com 


© Courtesy of the artist, Nathalie Obadia gallery and Yvon Lambert gallery  

© Courtesy of the artist, Nathalie Obadia gallery and Yvon Lambert gallery

 

Cuba

D’Andres Serrano

L’an dernier, pour la première fois, Andres Serrano s’est rendu à Cuba pour découvrir la ville qui a toujours fait partie de sa vie. Né à New York, il a été élevé par une mère cubaine, elle-même née aux USA mais qui a passé de nombreuses années à Cuba et lui a toujours parlé espagnol. Il a ainsi appris la langue dès son plus jeune âge et a toujours eu de la curiosité et de l’affection pour Cuba. Il y est allé avec de grandes intentions : découvrir le pays et le photographier autant que possible. Découvrez en avant-première ce nouveau travail.

→ www.andresserrano.org 


© Tom Wood

© Tom Wood

Liverpool

De Tom Wood
Une proposition de Paul Cottin
Carte blanche TH13

Tom Wood est, à côté de Chris Killip, Martin Parr, Paul Graham, Jon Davies, l’une des figures marquantes de la photographie anglaise depuis les années 1970. Le photographe, qui ne possède pas de permis de conduire, a sillonné les rues de Liverpool en bus, au quotidien, pendant de nombreuses années. Ce « voyage ordinaire » dans une société anglaise dominée par la Dame de fer, est ici restitué par Tom Wood à travers photographies et films.

→ www.fondationdentreprisehermes.org